Novembre 18, 2021
Per Nord-Estl Libertari
220 vistes

Acte de memòria llibertària el dissabte 20 de novembre, a partir de les 16:00h, al cinema Le Castillet, al centre de Perpinyà el Col·lectiu per la memòria de les resistències i contra l’oblit organitza, amb el suport del cinema Le Castillet i la llibreria Torcatis  

Una tarda amb la projecció avançada del film «Amis, dessous la cendre…» i la presentació del llibre «Espoirs déçus» pel seu autor, David Rappe, dedicat als mateixos fets dels inicis de la monarquia borbònica espanyola, comptant amb la presència  de Victor Simal i d’altres protagonistes d’aquests  

TRAMUNTANA VERMELLA MAIL Perpinyà (Plana de Rosselló, Rosselló) 18/11/2021.- El dissabte 20 de novembre, a partir de les 16:00h, al cinema Le Castillet, al centre de la ciutat de Perpinyà (Plana de Rosselló, Rosselló) el Col·lectiu per la memòria de les resistències i contra l’oblit organitza, amb el suport del cinema Le Castillet i la llibreria Torcatis, un tarda amb la projecció avançada del film «Amis, dessous la cendre…» i la presentació del llibre «Espoirs déçus» pel seu autor, David Rappe, dedicat als mateixos fets dels inicis de la monarquia borbònica espanyola, comptant amb la presència  de Victor Simal i d’altres protagonistes d’aquests. 

L’Espagne dans les années suivant la mort de Franco, toujours franquiste! 

Le Collectif pour la mémoire des résistances et contre l’oubli organise avec le soutien du cinéma Le Castillet et la librairie Torcatis – la plus grande librairie concernant l’Espagne de l’Hexagone ! – un après-midi de projection en avant-première du film « Amis, dessous la cendre... », de présentation de l’ouvrage « Espoirs déçus » par son auteur David Rappe, consacré aux mêmes événements, et de débats en présence de notre compagnon Victor Simal et d’autres protagonistes le samedi 20 novembre à partir de 16 heures dans les locaux du cinéma, en centre-ville : 

– Projection du documentaire Amis, dessous la cendre… réalisé par le Collectif Les amis d’abord, 58 min., 2021, en présence des réalisateurs dont Victor Simal lui-même, ainsi que plusieurs protagonistes des événements de la fin des années 70 apparaissant dans le film. 

– Présentation du livre Espoirs déçus, engagements antifranquistes et libertaires durant la « transition démocratique » espagnole, par son auteur David Rappe, ACL Lyon, nov. 2021 

– Débat commun au film et au livre avec la salle, les auteurs et Victor Simal lui-même et ses ami.e.s, à la fois sur le passé mais aussi sur le présent des luttes pour un monde de justice et de liberté au moment où le populisme fasciste resurgit en Espagne et de par le monde. 

– Vente et signature du livre, ainsi que d’autres ouvrages consacrés à l’Espagne contemporaine, en français, en castillan et en catalan, suivi d’un pot de l’amitié fraternelle offert par l’association « 24-Août-1944 » des P-O. 

LE FILM

Après la mort de Franco en 1975, le régime espagnol maintient un appareil policier et militaire semblable à celui du régime franquiste. Au cours de la « transition démocratique », le gouvernement espagnol ouvre des discussions avec les partis politiques et les syndicats, qui vont aboutir aux pactes de La Moncloa signés en 1977. Seule la Confédération Nationale du Travail (CNT, syndicat anarcho-syndicaliste) refuse d’ajouter sa signature, ce qui va entraîner une violente répression à l’encontre du mouvement libertaire. En février 1978, 12 libertaires dont 4 français sont arrêtés lors de rafles sur le territoire espagnol. C’est au cours d’activités de solidarité antifranquiste que, notamment, Bernard Pensiot et Victor Simal, libertaires français, seront piégés et appréhendés.  Avant d’être incarcérés à La Modelo, ils seront durement torturés pendant 72 heures lors des «interrogatoires». Dans les deux cas, le rôle déterminant de confidentes travaillant pour la Guardia Civil est patent. 

La prison Modelo de Barcelone a ouvert momentanément ses portes au public après sa fermeture définitive en juin 2017 et 113 ans d’existence, et avant les travaux de réaménagement. Victor Simal, l’ancien détenu, la revisite in extremis en 2020. Il relate les circonstances politiques de la fin des années 70 qui présidèrent à son propre engagement, et la situation sociale et insurrectionnelle à l’œuvre au sein de La Modelo. 

C’est un témoignage historique car la fin des années 70 en Espagne est truffée d’événements essentiels qui vont marquer le devenir de la péninsule. La mort de Franco n’a pas représenté la fin de la dictature. Pendant presque une décennie toutes les marques du passé sont encore présentes. La répression et sa violence produisent les mêmes effets : la rébellion et la désobéissance (civile ou pas) restent les seuls moyens de lutte. La mémoire de cette période est plus que précieuse, car sans elle, on ne peut comprendre les ornières brunes du futur qui pourrait nous advenir. 

LE LIVRE:  

Structurée autour de la trajectoire militante «espagnole» de Bernard ­Pensiot, libertaire perpignanais (1948-2018) – qui lui valut, comme son compagnon de lutte Victor Simal, d’être incarcéré à La Modelo de Barcelone huit mois durant -, l’étude de David Rappe relève d’un double pari : rendre hommage à cet activiste de l’ombre et tenter, sans mythification ni simplification historique, de restituer ce qui se joua autour de cette météorique reconstruction/déconstruction de la Confédération Nationale du Travail (CNT) de la fin des années 70. Période qui amena Bernard à se consacrer, lors de sa détention, au grand mouvement des prisonniers d’Espagne, regroupés dans la Coordination des prisonniers en lutte (COPEL) pour l’amnistie générale. « Espoirs déçus » marque un nouveau jalon dans l’histoire de cette période où la CNT sembla retrouver une nouvelle jeunesse. C’est une histoire d’autant plus mal connue que celles et ceux qui la firent, la vécurent et, pour nombre de ses protagonistes, s’y brûlèrent les ailes. 

Note: Une participation volontaire aux frais (salle, transports…) sera demandée à l’entrée. Le personnel du cinéma vérifiera les pass sanitaires dans le hall. 




Autor font: Nordestllibertari.blogspot.com